carboncillo sávila

CROISSANTS RELLENOS DE CACAO Y AVELLANAS

le pisaba

el cráneo

la realidad

le el la

como música

infantil

no sonaba

le arañaba

la angustia

del descampado

y la lluvia

lenta

le la del y

como música

infantil

sonaba

CROISSANTS FOURRÉS DE CRÊME AU CACAO ET NOISETTES

à lui le foulait

le crâne

la réalité

lui le le la

comme la musique

infantile

sonnait pas

à lui l’égratignait

l’angoisse

du terrain vague

et la pluie

lent

le la du et

comme la musique

infantile

sonnait